ALICE (court-métrage)

Synopsis: Alice est orpheline et a toujours eu une vie compliquée. Alors qu’elle tombe enceinte, son passé la rattrape. Elle est alors confrontée à la nécessité d’offrir une futur à son enfant dont elle va devoir accoucher en prison.

Un film de Karine Sylla Perez (15 minutes)

Casting: Marie Gillain, Ariane Séguillon, Valérie Le Goff, Anne le Guen

Ventes internationales: L’agence du court-métrage

Film réalisé dans le cadre de la collection Women Stories:

Le statut des femmes est un baromètre assez fiable du développement d’une société. Les lois « dictées par les hommes » n’octroient aux femmes le droit de vote ou le droit d’ouvrir un compte en banque sans la tutelle du mari qu’au milieu du XXème siècle.Choisir le moment pour avoir des enfants, sans risquer sa vie, avoir accès à la contraception, c’est la loi Veil de 1975 emportée après des années de lutte. Au XXIème siècle nous en sommes toujours nous femmes, mères, filles, épouses à devoir défendre ces droits fondamentaux accordés grâce aux combats de nos ainées. Si une majorité de femmes dans le monde n’ont toujours pas cette liberté, qu’en est-il des pressions psychologiques encore subies par celles pour qui l’égalité semble acquise? En observant, dans l’éducation que l’on donne à nos enfants n’y a-t-il pas les restes d’une société sexiste? En voulant protéger nos filles ne perpétuons-nous pas la soumission ?

En avalisant l’obligation de choix entre carrière et vie de famille ne subissons-nous pas ce que des générations ont imposé? Autant d’exemples qui peuvent nous faire prendre conscience de notre statut aujourd’hui. Tant d’injustices flagrantes perdurent. Si nous en avons conscience, c’est que certaines d’entre nous ont gagné ces libertés et que nous devons nous en servir comme exemple. Sans rien condamner, sans déformer ni oublier les droits de la femme, n’est-il pas temps de prendre en considération ces acquis pour mieux les partager, s’appuyer sur ces bases pour avancer dans cette voie et aller plus loin ?

Sans vouloir nous substituer aux journalistes ou aux personnes engagées dans la défense des droits de la femme, nous prétendons simplement, au travers de cette collection, éveiller les consciences des hommes et des femmes sur la perception, à travers le monde, de ces libertés plus ou moins bien définies. La transmission par le langage, est un apprentissage riche en émotions. Les histoires que racontent les ancêtres aux jeunes enfants, les contes, les légendes forgent nos croyances, influencent nos parcours, résonnent dans nos vies.

Des femmes réalisatrices vont nous raconter en images des histoires tirées de leur imaginaire et de leurs expériences. Les origines, leurs évolutions personnelles, leur nationalité, leur besoin de communiquer sur des sujets au coeur des préoccupations de ces femmes « artistes », feront de chacun de ces films une réflexion tout à la fois unique et universelle.